main

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, une membrane de l’œil, qui se caractérise par des démangeaisons, des rougeurs et des larmoiements. Selon les causes de cette inflammation, les risques de contagion ne sont pas les mêmes. Il existe différents types de conjonctivite, toutes ne sont pas contagieuses. On vous explique ici quelles sont les conjonctivites contagieuses, quelles sont les situations « à risque » et comment éviter d’attraper cette affection oculaire.

  1. Les différentes sources possibles de la conjonctivite
  2. La conjonctivite est-elle contagieuse ?
  3. Comment se transmet une conjonctivite ?
  4. 5 conseils pour ne pas attraper de conjonctivite

Les différentes sources possibles de la conjonctivite

L’inflammation de la conjonctive peut être due à une allergie, un virus, une bactérie, un parasite ou encore à un contact avec un produit ou un corps étranger. Nécessairement, le niveau de transmission d’une conjonctivite allergique et d’une conjonctivite virale n’est pas le même. Il est donc toujours important d’identifier l’origine d’une conjonctivite afin de la soigner correctement et d’éviter de la transmettre. Une consultation médicale est recommandée pour mettre en place un traitement efficace et connaître les risques de contamination.

La conjonctivite est-elle contagieuse ?

Il existe 4 principaux types de conjonctivite : la conjonctivite allergique, la conjonctivite bactérienne, la conjonctivite virale, la conjonctivite de contact. Elles ne sont pas toutes contagieuses.

  • Une conjonctivite allergique n’est pas contagieuse. Même si l’expression « saison des conjonctivites » est commune, elle désigne en réalité l’apparition saisonnière des multiples allergènes, tels que le pollen ou les poils d’animaux qui muent, provoquant simultanément chez les personnes allergiques, une réaction oculaire.
  • La conjonctivite irritative survient suite à un contact de l’œil avec un élément irritant, tel que des vapeurs d’acide ou du sable. Si plusieurs personnes sont exposées au même facteur, elles peuvent toutes déclencher une conjonctivite de contact. Mais cette conjonctivite n’est pas transmissible.
  • La transmissibilité est inhérente à la structure des bactéries et des virus, qui sont contagieux par nature. Logiquement, les conjonctivites allergiques et virales sont donc contagieuses.

LA CONJONCTIVITE PARASITAIRE

La conjonctivite parasitaire est rare en Europe. Les parasites, soit des larves soit des vers, qui infectent l’œil vivent généralement dans des zones tropicales. Néanmoins, au retour d’un voyage, certaines personnes peuvent être atteintes de conjonctivite parasitaire. Celle-ci est contagieuse jusqu’à la guérison.

Les bactéries et virus responsables d’une conjonctivite 

Les conjonctivites bactériennes et virales sont causées par des germes qui infectent l’œil. Les bactéries responsables de conjonctivites sont :

  • des streptocoques (en cas d’angine, d’otite, de sinusite ou d’abcès cutané)
  • des staphylocoques (en cas d’infection urinaire ou d’infection cutanée)
  • des chlamydes

Les virus provoquant une conjonctivite sont majoritairement de la famille :

  • des adénovirus (qui peuvent ne provoquer qu’une conjonctivite),
  • des herpès
  • dans une moindre mesure des entérovirus (responsables, entre autres, des rhumes)

QUAND UNE CONJONCTIVITE N’EST-ELLE PLUS CONTAGIEUSE ?

La durée de contagion d’une conjonctivite varie selon son origine. Ainsi, la conjonctivite bactérienne n’est plus contagieuse 3 à 4 jours après le début d’un traitement antibiotique. Par contre, la conjonctivite virale reste contagieuse pendant 2 semaines, jusqu’à sa guérison.

Comment se transmet une conjonctivite ?

Virale ou bactérienne, une conjonctivite se transmet facilement d’une personne à l’autre. Les modes de transmission sont les mêmes pour les deux formes de conjonctivite : il faut un contact entre une sécrétion physiologique de la personne malade et un œil sain. Cette contamination survient aisément avec un prêt de mouchoir, de maquillage ou même en cas d’éternuement projetant des microgouttelettes infectées qui restent en suspension dans l’air. Outre les cas de conjonctivite sous votre toit, certaines situations de la vie quotidienne présentent plus de risques d’attraper la maladie que d’autres.

Les risques au travail

Au travail, lorsqu’un collègue est malade, atteint de conjonctivite ou d’un simple rhume, d’une angine ou de n’importe quelle infection bactérienne ou virale, tous les objets qu’il touche portent potentiellement les germes responsables de sa maladie. Emprunter un de ses stylos, taper sur son clavier, revêtir son casque, se frotter les yeux sans s’être lavé les mains au préalable après un contact avec un objet lui appartenant… Toutes ces situations permettent un contact entre vos yeux et le virus ou la bactérie pathogène.
Si une personne malade éternue ou tousse sans utiliser de geste barrière alors elle sème ses microbes et un contact avec les yeux devient possible.

Les risques à l’école

À l’école comme au travail, le prêt de matériel, les éternuements et la toux sont les principales sources de transmission de germes provoquant une conjonctivite. À ces échanges manuportés (quand la main permet la transmission de germes d’un objet à un autre) ou aérosols peuvent s’ajouter l’usage commun de serviettes de bain à la piscine, les séances de maquillage pour les fêtes de fin d’année ou entre copines durant les récréations.

Les risques lors du sport et des loisirs

Les sports de contact présentent davantage de risques de contamination de conjonctivite que les autres : le contact des mains avec le visage, parfois avec les yeux ou la projection de sueur sont des facteurs de transmission de germes. Mais quel que soit le sport, l’usage de matériel commun sans désinfection préalable, le prêt d’accessoires comme des turbans ou des lunettes sont aussi des sources de contamination. Les loisirs créatifs ne sont pas en reste en termes de risques de contagion : usage de costumes de théâtre, emploi commun de ciseaux, de pinceaux …
Enfin les hôtels, instituts de beauté et spa doivent changer leurs serviettes et coussins entre chaque client et veiller à scrupuleusement désinfecter tout ce qui est en contact avec le client, car ils sont aussi des lieux propices à une contamination.

TRANSMISSION DE L’ANIMAL À L’HOMME

Une maladie qui se transmet de l’animal à l’homme s’appelle une zoonose. Ces maladies sont rares, mais existent !
Certaines espèces d’oiseaux peuvent transmettre une conjonctivite à l’Homme. C’est le cas s’ils sont atteints de la maladie de Newcastle ou de la grippe aviaire qui se transmet aux yeux humains par les poussières provoquées par l’animal malade ou de façon manuelle. La grippe aviaire touche aussi les chevaux, les chats et les porcs.
Dans les zones tropicales, des chiens sauvages peuvent transmettre une conjonctivite parasitaire, appelée dirofilariose. Celle-ci se transmet soit en touchant ses yeux après un contact avec un animal infecté, mais aussi en se faisant piquer par un moustique qui transmet d’un organisme à l’autre les larves du parasite responsable de la conjonctivite.

5 conseils pour ne pas attraper de conjonctivite

  1. Le premier conseil et le plus important : ne pas se toucher les yeux ! Si le besoin est trop important, il faut veiller à se laver les mains voire à les désinfecter avant et après.
  2. Le prêt de tout objet en contact avec les yeux est à proscrire : lunettes de protection, de natation ou de spectacle, mascara, eye-liner, fard à paupières, mouchoirs, serviettes de bain, taie d’oreiller…
  3. En cas d’emprunt d’objet à une personne malade, toujours penser à le nettoyer et à se laver les mains avant et après son utilisation.
  4. Les lunettes de vue ou les lunettes de confort peuvent servir de barrière lorsque l’environnement comporte davantage de risques d’attraper une conjonctivite.
  5. Si une personne de votre foyer est atteinte de conjonctivite, nettoyez ses draps, ses taies d’oreiller et son linge de toilette tous les jours jusqu’à sa guérison.
Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens Zero Concession sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -