top

Un implant contre la DMLA pour bientôt ?

La science et la recherche avancent. Une équipe de chercheurs travaille sur un implant qui permettra de lutter contre la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge. Description des progrès en cours contre cette maladie qui détruit peu à peu le champ de vision centrale.

main

Un implant électronique anti DMLA en test

Pour contrer cette maladie dégénérative qui atteint la rétine, qui altère progressivement la macula et qui, à terme, peut causer une disparition quasiment totale de la vision centrale, les chercheurs tentent de développer des implants.

Le saviez-vous ?

Deux expériences ont déjà été menées avec des tests d’implants sur des patients aveugles mais avec des résultats jugés insuffisants : plus de 10 ans après, l’amélioration de leur vision était trop faible pour que l’on puisse envisager d’équiper d’autres personnes atteintes de DMLA et rétinopathie pigmentaire. 

DMLA, la nouvelle approche

Les chercheurs de l’équipe de l’Inserm–CNRS–Sorbonne dirigée par Serge Picaud a mis au point un implant testé sur l’animal. Son but ? Etendre les ’autorisations’ de tester ce nouvel implant électronique sur cinq patients atteints de DMLA qui affecte la rétine entrainant à terme une quasi perte de la vision centrale. Les premiers résultats montrent que les 5 patients implantés retrouvent petit à petit la vision centrale : certains même identifient des séquences de lettres !

DMLA, bientôt de nouveaux tests sur l’homme… 

Une meilleure résolution en vue ! L’équipe française espère que sa technique permettra d’offrir aux personnes implantées une meilleure résolution : les tests in vitro ont montré que chaque pixel d’une image stimule des groupes de cellules différentes dans la rétine. Prochaine étape : des tests de phase 3 sur patients atteints de DMLA.

Une vraie rétine artificielle pour 2024 ?

La start-up lilloise Axorus travaille également à la mise au point d’une puce électronique à implanter sous la rétine, qui pourrait faire regagner jusqu’à 1/10 d’acuité visuelle ! La jeune entreprise travaille donc à la mise au point d’une vraie rétine bionique qu’elle espère commercialiser en 2024.

Comment fonctionne une rétine artificielle ?

La rétine artificielle a pour but de compenser la destruction des cellules sensibles de la rétine, les photorécepteurs qui transforment le signal lumineux reçu en signal électrique acheminé jusqu’au cerveau. Cette destruction est à l’origine de la perte de vue. La rétine artificielle doit donc remplacer les photorécepteurs détruits : elle est composée d’électrodes installées sous la rétine afin de stimuler les neurones rétiniens et permettre la transmission du signal lumineux au cerveau.

À savoir

Qui est concerné par les implants anti DMLA ?

Jusqu’à 30 % des personnes âgées de 75 ans sont susceptibles d’être touchés par la DMLA et donc susceptibles d’être intéressées. La DMLA touche essentiellement les personnes de plus de 50 ans et affecterait 8 % de la population française. Sur le plan mondial estime que25 millions de personnes sont atteintes par la dégénérescence maculaire.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens Zero Concession sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -