top

L’examen de vue chez un professionnel est le moyen le plus sur de tester sa vue. Point sur le dérouler d’un bilan visuel qui peut se faire chez l’ophtalmologue ou chez l’opticien.

Les examens de la vue chez un professionnel

Assurer un bon suivi de sa santé visuelle permet de prévenir ou de prendre en charge rapidement tout trouble de la vue ou maladie des yeux. À quelle fréquence faut-il tester sa vue ? Auprès de quel professionnel ? Comment se déroule un bilan visuel ? Le point sur les tests de vue chez l’opticien ou l’ophtalmologiste.

main

Faire tester sa vue chez un opticien ou un ophtalmo

Pourquoi faire contrôler sa vision régulièrement ?

Durant l’enfance, la vision est contrôlée à de nombreuses reprises, dans le cadre d’examens obligatoires et à l’école. Ces contrôles servent à dépister des troubles qui pourraient handicaper le développement de l’enfant. Arrivé à l’âge adulte, même si les examens ne sont plus obligatoires, il est conseillé de poursuivre ces visites de contrôle afin de se garantir un confort visuel, de déceler la perte de performance visuelle voire de diagnostiquer des pathologies oculaires, parfois « muettes » (sans symptôme perceptible par le porteur).

Qui peut faire des bilans ophtalmiques ?

Plusieurs professionnels de la santé visuelle peuvent contrôler la vue : l’opticien, l’opticien-optométriste, l’orthoptiste et l’ophtalmologue. Néanmoins l’ophtalmologue, médecin, est le seul à pouvoir prescrire une prise en charge en cas de pathologie et des outils de correction, lentilles ou lunettes. Toutefois, le renouvellement de la prescription pour des verres correcteurs peut aussi être fait par les opticiens et les orthoptistes, dans les limites de la validité de l’ordonnance.

Quand faut-il passer des examens des yeux ?

En l’absence de trouble visuel, un contrôle tous les 2 à 3 ans permet de suivre l’évolution de la vision.  En cas de troubles de la vue diagnostiqués ou de conditions de travail particulières (par exemple, un travail intensif sur ordinateur), ces contrôles doivent être annuels, afin d’adapter la prise en charge. Ces examens de contrôle ne remplacent pas une consultation médicale indispensable si vous ressentez une gêne oculaire, une baisse de l’acuité visuelle ou tout autre désagrément ou douleur qui pourrait être le symptôme d’une pathologie à traiter le plus précocement possible.

Lors de l’examen de vue, le professionnel utilise :

  1. Un ophtalmoscope pour observer la cornée, le cristallin, le corps vitré, la rétine, le nerf optique et le système vasculaire oculaire. La DMLA, le diabète, l’hypertension, la cataracte et le décollement de rétine peuvent être décelés grâce à cet appareil.
  2. Une lampe à fente pour étudier les tissus constituant et entourant l’oeil, comme les paupières, la cornée et la conjonctive. Cet appareil permet aussi de s’assurer de l’absence ou non d’un glaucome grâce à une lentille mobile.
  3. Un tonomètre pour contrôler la tension de l’oeil. Cet appareil projette un filet d’air vers l’oeil et mesure la réaction de la cornée.

Comment se passe un contrôle de la vue chez un professionnel ?

Bien que chaque professionnel soit libre du déroulement d’un examen ophtalmique, et de son adaptation en fonction des résultats obtenus, les grandes étapes d’un contrôle de la vue sont :

  • l’interrogatoire, ou histoire de cas. Cette étape, loin d’être anodine, permet au professionnel de connaître les antécédents d’une personne, ses conditions de vie, de travail et l’éventuelle prise de médicaments. Autant de facteurs qui ont une grande influence sur la vue. C’est au cours de cet échange que les gênes, inconforts ou pertes de performance visuelle sont abordés.
  • la vérification de l’acuité visuelle, avec et sans correction
  • le test de discrimination des couleurs
  • le contrôle de vision binoculaire, c’est-à-dire de l’utilisation coordonnée des deux yeux
  • l’observation des composants du système visuel : cornée, cristallin, corps vitré…
  • la mesure de la tension de l’oeil, c’est-à-dire de la pression à l’intérieur du globe oculaire

Le saviez-vous ?

Dans certains cas, l’examen de la vue se termine par un « fond de l’oeil ». Cet examen peut nécessiter l’utilisation de gouttes qui dilatent la pupille et rendent la vision floue durant plusieurs heures. Votre professionnel doit vous en informer au préalable. Néanmoins de nouveaux appareils de mesure permettent d’éviter ce désagrément.

Un examen de vue est-il douloureux ?

Un bilan visuel n’est pas douloureux. Néanmoins, certains examens ne sont pas confortables, éblouissent ou surprennent, notamment par l’envoi d’un jet d’air dans l’oeil ou par une position de la tête maintenue immobile sur certains appareils.

Combien de temps dure un examen de vue ?

Un examen visuel complet dure environ 30 minutes. Toutefois certains collyres (gouttes ophtalmiques) utilisés pour examiner le fond de l’oeil rendent la vision floue durant 1 à 2h.

Les examens réalisés régulièrement auprès d’un professionnel de la vue, permettent de s’assurer de l’état du système visuel et de dépister d’éventuels troubles ou pathologies. Des examens plus poussés peuvent être nécessaires, dans ce cas ils ne pourront être prescrits que par l’ophtalmologue.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens Zero Concession sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -